Passer au contenu principal
Mise à jour du CMFC sur l'examen de médecine d'urgence (13 septembre 2021)

L’utilisation judicieuse des antibiotiques

Bonnes pratiques : IVR et antibiotiques 2.0 – Une trousse d’outils pour l’utilisation judicieuse des antibiotiques lors de la prise en charge des infections des voies respiratoires en soins primaires. L’affiche et les énoncés de pratique Utilisation judicieuse des antibiotiques en soins de longue durée ont pour but de réduire le recours superflu aux antibiotiques contre la bactériurie asymptomatique dans les établissements de SLD.  En réponse à la rétroaction des membres, certaines ressources pour les patients sur l’utilisation judicieuse des antibiotiques sont maintenant offertes en punjabi, en espagnol et en chinois simplifié.
 

Antibiotiques : Désolé

Antibiotiques : Trois questions à poser à votre professionnel de la santé

Antibiotiques : Prescription différée

Avertissement
La traduction de certaines ressources à l’intention des patients sur l’Utilisation judicieuse des antibiotiques dans des langues autres que l’anglais et le français représente un essai pilote du CMFC. Le CMFC a tenté de s’assurer que le contenu original en anglais a été traduit correctement. Dans l’éventualité d’une différence entre la version anglaise et les autres versions traduites, la version anglaise prévaudra.

Il est temps de discuter. Discussions sur une maladie grave

Il est temps de discuter. Discussions sur une maladie grave.
En mars, Choisir avec soin a collaboré avec plus de 30 associations nationales de professionnels de la santé, dont Le Collège des médecins de famille du Canada, pour élaborer une recommandation visant à encourager les conversations sur les maladies graves.

La recommandation souligne l’importance d’amorcer rapidement des conversations claires sur les valeurs, les objectifs et les souhaits des patients afin de leur prodiguer les soins qu’ils souhaitent recevoir, d’amoindrir leur détresse et de leur éviter des traitements potentiellement nuisibles.

Le Collège des médecins de famille du Canada appuie la recommandation suivante et encourage ses membres à amorcer ces conversations importantes :

Ne proposez pas d’examen ou de traitement avant d’avoir établi le pronostic, les préférences et les objectifs de soins d’un patient. Pour éviter des examens ou des traitements potentiellement nuisibles ou trop agressifs, parlez avec le patient de ses objectifs et de ses volontés, et consignez ceux-ci à son dossier.

Avoir une conversation sur la compréhension de la maladie, les volontés et les objectifs de soins des patients atteints de maladies chroniques graves ou évolutives tôt dans le processus permet d’éviter des traitements potentiellement nuisibles. En veillant à ce que vos patients fassent connaître leurs volontés et leurs objectifs, les couchent sur papier et nomment un ou une mandataire, vous soutenez la prestation de soins axés sur le patient et fondés sur des données probantes.

Comment amorcer ces conversations :

Choisir avec soin a développé des outils et des ressources pour vous aider à amorcer ces conversations. Vous pouvez télécharger les documents ci-dessous : Pour en savoir plus sur ces efforts, visitez le site Web de Choisir avec soin : www.choisiravecsoin.org/Discussions-sur-une-maladie-grave.

Prescrire des opioïdes avec soin

Pour obtenir davantage d’information, veuillez visiter le site Web de notre projet.

 

Faire plus de tests de dépistage est-il garant d’une meilleure santé ?

Vidéo sur tableau blanc de Choisir avec soin

Cette vidéo éducative de 10 minutes porte sur un certain nombre de tests de dépistage couramment effectués (malabsorption de la vitamine, mammographie, thyroïde, etc.) afin d’engager le dialogue entre les médecins de famille et leurs patients sur les bons tests.
 
 

Questions?

Veuillez communiquer avec Lily Oeur, Responsable, Programmes de soutien à la pratique et [email protected].
 

Aucun résultat trouvé.

Aucun résultat trouvé.

Aucun résultat trouvé.